Session inaugurale

Présidents: Abdellatif BERBICH & Omar FASSI-FEHRI
Rapporteurs: Mohammed BENBOUIDA & Bouchra BENAZZOUZ


 

Discours de Mr Abdelhafid DEBBAGH: Secrétaire Général, Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres.

- Monsieur le Secrétaire Perpétuel de l'Académie Hassan II des Sciences et Techniques,
- Monsieur le Président de l'Université Mohammed V Agdal Rabat
- Madame la Présidente de la Fédération Internationale des Associations de Biosécurité,
- Monsieur le Président de l'Association Marocaine de Biosécurité (AMBS),
- Monsieur le Doyen de la Faculté des Sciences de Rabat,
- Mesdames et Messieurs les Professeurs,
- Les représentants des différents organismes nationaux et internationaux,
- Chers collègues,
- Chers et honorables invités des différents pays de l'Europe, de l'Amérique du Nord, des pays maghrébins, Soyez les bienvenus.
J'ai l'honneur de présider au nom de Monsieur le Ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la formation des cadres, Monsieur Lahcen Daoudi, duquel je vous transmets ses salutations et ses félicitations pour l'organisation par l'Association Marocaine de Biosécurité (AMBS) en partenariat avec l'Université Mohammed V Agdal Rabat et la Faculté des Sciences de Rabat et la contribution de l'Académie Hassan II des Sciences et Techniques la 1ère conférence Internationale sur la Biosécurité et la Biosûreté.
D'abord, je tiens à féliciter l'Association Marocaine de Biosécurité (AMBS) pour l'excellent travail qui a été fait, pour son esprit citoyen afin de contribuer à la réflexion nationale en matière de Biosécurité et de Biosûreté et en matière de mise en place de standards de la sécurité dans les laboratoires de biologie d'une façon générale, l'identification de bonnes pratiques en matière de biosécurité et de biosûreté notamment dans la lutte contre tous les risques liés au travail sur les matériaux biologiques d'une façon générale ainsi que les aspects liés à la sécurité au sein des laboratoires mais aussi il ne faut pas oublier la sécurité en matière de lutte biologique qu'il s'agisse des risques biologiques pour l'homme que pour les plantes et les animaux.
Donc la problématique est une problématique réelle et qui est posée au niveau international mais aussi au niveau national et qui constitue un levier et un aspect important de la stratégie du ministère en matière du développement de la recherche scientifique dans le cadre de la stratégie nationale de recherche scientifique et du développement technologique à l'horizon 2025.
Encore une fois, je réitère et je remercie et mes remerciements au nom du ministère vont à la communauté scientifique et à l'Association Marocaine de Biosécurité (AMBS) et nous souhaitons que cette 1ère conférence Internationale sur la Biosécurité et la Biosûreté donne lieu à des recommandations qui seront partagées aussi bien au niveau national et maghrébin, de prendre en considération les expertises et les expériences qui sont vécues dans les différents pays qui sont participants et qui contribuent à l'animation de cette conférence mais aussi avec la Fédération Internationale des Associations de Biosécurité (IFBA) pour que le Maroc soit aussi au top niveau en matière de biosécurité et de biosûreté.
Donc je suis sûr et certain que vos travaux vont donner lieu à des échanges très fructueux et d'expériences et d'expertises ainsi que des recommandations que nous allons suivre avec beaucoup d'intérêt pour pouvoir les adopter et les faire adopter par tous les organes de recherche et de laboratoires au sein de nos institutions aussi bien au niveau des universités qu'au niveau des établissements de formation des cadres.
Je souhaite plein succès à vos travaux et je vous remercie pour votre attention.



Cliquer ici pour voir la vidéo du discours

Discours de Mr Omar FASSI-FIHRI: Secrétaire Perpétuel de l'Académie Hassan II des Sciences et Techniques

Mesdames, Messieurs,

J
e voudrais d’abord exprimer le plaisir que j’éprouve de participer à la séance inaugurale de cette 1ère conférence internationale sur la biosécurité et la biosûreté, organisée par l’Association Marocaine de Biosécurité, mais aussi montrer la volonté de l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques à encourager et promouvoir la recherche scientifique et technique dans le domaine de biosécurité et de biosûrté.

J
e remercie Monsieur Mohammed Benbouida, Président de l’Association Marocaine de Biosécurité pour son invitation, et je félicite les organisateurs pour le choix des thèmes de cette conférence qui est amplement justifié par l’importance de la place qu’occupent aujourd’hui la sensibilisation, l’éducation, la formation, le renforcement des capacités et la recherche scientifique dans le domaine de la biosécurité et son rôle dans le développement socio-économique de notre pays. Cette conférence est aussi une excellente opportunité permettant de discuter de la place la communauté nationale dans ce domaine, de relater la prise de conscience face aux enjeux sociétaux liés à la biosécurité et la biosûreté et également de débattre des potentialités que peux offrir dans ce domaine la recherche scientifique pour protéger la santé humaine et l’environnement et pour contribuer au développement de nôtre pays. L’objectif affiché de vos travaux me paraît très intéressant dans la mesure où il met l’accent sur les défis à relever en biosécurité et biosûreté, les tendances de la recherche dans ces domaines, et en particulier, la mobilisation des ressources et des compétences dans notre pays.

Mesdames, Messieurs, La question liée à la biosécurité et la biosûreté, apparaît aujourd’hui comme l'une des questions les plus urgentes qui se pose à la communauté internationale. Il s'agit essentiellement de la gestion de tous les risques de type biologique et environnemental associés à la santé et à la vie. Par ailleurs, le besoin de biosécurité et biosûreté s'est de plus en plus accru avec la mondialisation de l'économie, le développement rapide des communications, des transports et du commerce ainsi qu’avec les progrès technologiques et la sensibilisation liée aux questions touchant à la biodiversité et à l'environnement. Le nombre considérable d'accords internationaux, de lois non directives et d'organes intergouvernementaux qui ont été établis pour traiter de la biosécurité témoignent de l'ampleur et de la complexité du sujet. En réalité, le cadre international de politique générale et réglementaire reste encore incomplet et une approche globale vis-à-vis de la biosécurité doit être proclamée et adoptée afin de permettre de créer, de rationaliser et d'optimiser les capacités de chaque pays dans ce domaine.

Aujourd’hui, nous sommes heureux de constater que la recherche dans le domaine des biotechnologies et de la biomédecine dans notre pays s'est beaucoup diversifiée et s'est étendue à divers domaines comme la biologie moléculaire, la nutrition et le métabolisme, la biochimie, la biologie de la reproduction, le cancer, la génétique, la cardiologie, la biologie de la croissance, la microbiologie, la pharmacologie, etc.…..   Toutefois, l’émergence de nouvelles disciplines dans divers domaines végétaux et médicaux comme les OGM, la nanotechnologie, la génomique, la bioinformatique et la protéomique, ainsi que  le développement accéléré des biotechnologies et de la biomédecine, en particulier dans le domaine de la génétique, ont créé et continuent de créer de nouvelles possibilités, mais posent parallèlement d’importantes questions éthiques. Les interventions sur la procréation humaine, sur le patrimoine génétique, les prélèvements d’organes, les expérimentations sur l’être humain, et aussi celles qui portent sur les animaux et les plantes sont autant d’activités qui, bien que prometteuses, n’en sont pas moins une source de préoccupations et nous invitent à des changements de paradigmes. Face aux défis de nature bioéthique qui sont de plus en plus posés par delà les frontières, il est nécessaire que notre pays soit doté d’une instance consultative sur la bioéthique, à l’instar de ce qui existe aujourd’hui dans de nombreux pays, pour évaluer l’impact potentiel des biotechnologies, pour améliorer la compréhension des risques qui y sont liés et pour éviter la conséquence d’une mauvaise gestion des risques pour la santé, l’environnement et la biodiversité ; cette instance serait en particulier appelée à suggérer des textes législatifs et réglementaires permettant d’encadrer ce genre d’activités et à trouver les solutions appropriées dans le cadre du droit et du respect de la dignité humaine.

Mesdames, Messieurs, Dans le cadre de sa mission qui consiste à promouvoir la recherche scientifique et technologique dans notre pays, l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques prêtera la plus grande attention aux résultats de vos travaux.

Permettez-moi enfin de saisir cette opportunité pour présenter mes félicitations aux organisateurs de cette conférences et aussi mes vifs remerciements aux éminentes personnalités scientifiques et économiques, de l’extérieur et de l’intérieur du Royaume, présents avec nous et qui certainement enrichiront vos débats par les communications scientifiques qu’ils présenteront.

Tous mes vœux de succès à vos travaux et merci pour votre attention.


Cliquer ici pour voir la vidéo du discours

Discours du Pr. Wail BENJELLOUN, Président de l'Université Mohammed V-Agdal

Monsieur le Secrétaire perpétuel de l'Académie Hassan II des Sciences et Techniques
Monsieur le Secrétaire Général du MESFCRS
Monsieur le Doyen de la Faculté des Sciences de Rabat
Monsieur le Directeur de l'Institut Scientifique de Rabat
Madame la Présidente de la Fédération Internationale des Associations de Biosécurité
Monsieur le Président de l'Association Marocaine de Biosécurité Mesdames et Messieurs les participants, chers collègues,
Je vous remercie de m'avoir invité à la cérémonie d'ouverture de cette Conférence Internationale sur la Biosécurité et la Biosûreté. Vous me donnez ainsi l'occasion de marquer, par ma présence, tout l'intérêt que l'Université Mohammed V – Agdal porte au renforcement des capacités en ce domaine vital pour la protection de la santé et la qualité de vie du citoyen. Je voudrais aussi vous féliciter pour le rôle que joue l'Association Marocaine de Biosécurité et ses Comités scientifiques dans l'organisation de cette conférence, mais aussi des rencontres nationaux périodiques, tout en insistant sur les possibilités de transformer ce forum en instance de conseil et force de proposition pour le Maroc. Je salue aussi les liens que vous avez pu tisser à travers le monde et je souhaite la bienvenue à nos invités venus des pays voisins et amis. Le monde moderne va vite, il change constamment. Il faut se mettre à son rythme :
Pendant ces deux jours vous discuterez, experts marocains et internationaux réunis, les risques potentiels et les mesures de sécurité visant à protéger la santé humaine et l'environnement (ce qui comprend la santé animale, la santé végétale et la biodiversité) lors de l'utilisation d'organismes pathogènes tels que les virus, bactéries et parasites et/ou d'organismes génétiquement modifiés comme les bactéries transformées et les animaux transgéniques. Ces derniers, pleins de promesses, restent aussi sources d'incertitudes. Il faut souligner que les cultures cellulaires réalisées en routine dans certains de nos laboratoires universitaires justifieraient une démarche systématique visant :
- L'évaluation des risques ;
- Une circulation adéquate de l'information concernant les mesures de biosécurité ;
- Une gestion appropriée des déchets ;
- Une définition des mesures à prendre en cas d'accident ;
- L'établissement d'un système de traçabilité des organismes pathogènes et des OGM ;
- Une vérification des conditions de stockage et de transport au sein des Facultés ;
- Une veille à la maintenance et au contrôle de l'appareillage de laboratoire.
Avec le développement de ces techniques au sein de l'Université Mohammed V – Agdal, il nous incombe de veiller à la mise en place des commissions appropriées de suivi et de veille afin de protéger notre communauté contre tout risque potentiel. En étroite collaboration avec nos experts en la matière et avec la bénédiction du Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique, de l'Académie Hassan II des Sciences et Techniques et du Centre National de la Recherche Scientifique et Technique, nous voudrions procéder à l'adoption d'une réglementation interne à même de protéger homme et environnement tout en permettant l'atteinte de toutes les promesses, de tout le potentiel attendu de ces technologies. Cette réglementation pourrait servir de référence pour une approche universitaire nationale.
De même, l'expérimentation animale, répandue dans le cadre de l'enseignement et de la recherche universitaire au Maroc, nécessiterai une attention particulière, et ce au-delà des questions éthiques gouvernant ces manipulations. La santé et la sécurité des personnes qui travaillent avec des animaux dépendent de notre compréhension des réactions et des modes de défense des espèces animaux les plus employées en laboratoire lorsqu'une procédure est douloureuse ou lorsqu'ils se sentent menacés. Il s'agirait de : - Décrire les principaux aspects à connaître pour pouvoir manipuler les animaux sans danger
- Décrire la procédure de signalement des blessures causées par les animaux
- Identifier les procédures d'élimination des déchets dans les installations pour animaux
- Définir les risques de zoonoses et de maladies infectieuses pouvant être transmises des animaux aux humains
- Résumer ce que sont les niveaux de prévention des risques biologiques et les méthodes connexes
- Décrire les sources d'allergies aux animaux
- Décrire les procédures de réduction de l'exposition aux allergènes d'origine animale Dans ce cadre, il nous est arrivé de consulter le Comité Bioéthique de la Faculté de Médecine de Rabat quand nos expériences impliquaient un risque potentiel pour l'homme.
C'est ainsi que notre Université se trouve aujourd'hui partageant parfaitement les objectifs de l'Association Marocaine de Biosécurité, qui a son domicile chez nous, et qui a organisé à la Faculté des Sciences ses premières réunions et colloques en la matière, en collaboration avec différentes instances nationales et internationales.
Mesdames et Messieurs, Il me semble important de souligner la portée à la fois scientifique et citoyenne des actions de votre Association, et je voudrais ici féliciter son Bureau et ses membres pour le caractère vraiment national de leur engagement, pour les liens qu'ils ont pu tisser avec la communauté internationale spécialisée en la matière, et pour les colloques de recherche et de sensibilisation qu'ils ne cessent d'organiser. Nous sommes tous dans l'attente des résultats de vos délibérations pour enrichir nos stratégies de prévention et nos filières d'enseignement. Je vous souhaite plein succès pour cette manifestation.


Cliquer ici pour voir la vidéo du discours

Discours de Mme Maureen ELLIS: Executive Director International Federation of Biosafety Associations (IFBA)


Cliquer ici pour voir la vidéo du discours

Discours de Mr Mohammed Benbouida, Président de l'Association Marocaine de Biosécurité (AMBS)

Monsieur le Secrétaire Perpétuel de l'Académie du Royaume du Maroc,
Monsieur le Secrétaire Perpétuel de l'Académie Hassan II des Sciences et Techniques,
Monsieur le Secrétaire Général du Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des cadres,
Madame la Présidente de la Fédération Internationale des Associations de Biosécurité,
Messieurs les Présidents d'Universités,
Messieurs les Doyens et chefs des établissements publiques et privés
Messieurs les directeurs,
Chers collègues maghrébins
Chers compatriotes,
Mesdames et Messieurs,
Au nom de mes amis de l'AMBS, je vous souhaite la bienvenue à la Conférence Internationale sur la Biosûreté et la Biosécurité, qu'organise l'Association Marocaine de Biosécurité (l'AMBS) en partenariat avec l'Université Mohammed V Agdal et la Faculté des Sciences de Rabat. Bienvenue à tous les experts internationaux qui ont pris de leur temps pour venir débattre avec nous pendant ces 3 jours. Nous sommes honorés et fiers de recevoir nos amis maghrébins parmi nous.
Mesdames et Messieurs,
Les questions de biosécurité et de biosûreté constituentune des préoccupations majeures de tous et un enjeu mondial. Elles concernent les bonnes pratiques de Laboratoire, l'hygiène et la sécurité du chercheur du laborantin et même de tout citoyen de part le monde et nécessite donc la mobilisation de tous pour la prise de conscience des risques et dangers encourus par la manipulation et la circulation des produits biologiques. Elles nécessitent des actions pourla sensibilisation, l'éducation et la mise en place des règles et des législations adéquates en concertation avec les décideurs et en respect des coutumes et des usages dans chaque région et chaque pays. La mise en œuvre de ces actions à l'échelle locale aussi bien que régionale ou internationale impose une régulation et une concertation pour une standardisation des approches à l'échelle internationale. L'enjeu est donc énorme et ne peut être efficacement cerné que via la mobilisation de la société civile et l'implication de tous les acteurs nationaux directement ou indirectement concernés par la thématique.
Consciente de l'importance et des enjeux de plus en plus cruciaux aujourd'hui, L'AMBS s'est érigée et s'est engagée à jouer son rôle responsable et citoyenau niveau national afin de remplir le gap existant notamment en termes de sensibilisation, d'information et de formation dans les domaines de la biosécurité et la biosûreté. Ses actions sont menées en collaboration avec toutes les organisations et les acteurs nationaux, régionaux et internationaux partageant avec l'AMBS les mêmes principes de respect mutuel, de transparence, de coopération et de collaboration fructueuses et durables.
Mesdames et Messieurs,
L'organisation de notre Conférence Internationale émane de l'intérêt croissant pour le développement de la biotechnologie et de la santé au Maroc. Elle est aussi inscrite dans le cadre de nos actions accompagnant les efforts déployés depuis des années par le MERSFC et visant la mise à niveau de notre enseignement supérieur et la structuration de la recherche dans notre pays. Il est ainsi temps d'inclure la mise à niveau voir même la certification de nos Laboratoires universitaires.
Nous espérons que cette opportunité de rencontre fournira une excellente occasion de contacts directs et d'échanges entre les participants et permettra de débattre des sujets d'intérêt commun pour notre pays et notre région Euro-méditerranéenne, Afrique et Moyen Orient.
Notre conférence est l'occasion appropriée pour les explorerles voies d'élaboration d'une Stratégie Nationale de Biosécurité et de Biosûreté concertée avec le pouvoir public et les organisations internationales, les universités, le secteur socioéconomique et la société civile.
Mesdames et Messieurs,
Les possibilités de détournement des évolutions technologiques dans le domaine des sciences de la vie ainsi que le risque de développement ou d'emploi d'une arme biologique par un Etat ou une organisation terroriste constituent des préoccupations majeures pour la communauté internationale et nécessitent à la fois une adaptation constante des outils et un renforcement du partage des expériences entre Etats. C'est dans cette optique que la communauté internationale s'est mobilisée pour l'adoption de la résolution 1540, adoptée par le Conseil de Sécurité le 28 avril 2004 et renouvelée par les résolutions 1673 du 27 avril 2006 et 1810 du 25 avril 2008. Ces résolutions réaffirment que laprolifération des armes nucléaires, chimiques et biologiqueset de leurs vecteurs constitue une menace pour la paix et la sécurité internationales. Elles affirment également l'attachement desEtats aux traitésmultilatéraux qui visent àéliminer ou prévenir la prolifération des armes nucléaires, chimiques etbiologiques et l'importance pour tous les Etats parties de ces traités de les appliquer intégralement afin de promouvoir la stabilité internationale.
Les questions ayant trait àla sécurité biologiqued'une part, c'est à dire l'ensemble des principes, destechnologies et des pratiques qui sont mises en place pour prévenir l'exposition nonintentionnelle à des agents biologiques ou à des toxines, ou leur rejet accidentel et celles liéesà la sûreté biologiqued'autre part, c'est à dire l'ensemble des protections, des contrôles et de la traçabilitédes matériaux biologiques qui sont mis en place pour prévenir l'accès non autoriséà cesmatières, leur perte, leur vol, un usage malveillant ou un détournement sont deux axescomplémentaires dans l'optique de minimiser les risques et les défis posés à la Convention.
Mesdames et Messieurs,
Avant de clore mon mot, je tiens à remercier vivement tous nos partenaires pour leur soutien qui sans lequel on ne serait pas là. Je cite en particulier Monsieur le Secrétaire Perpétuel de l'Académie du Royaume du Maroc qui a bien voulu mettre à la disposition de l'AMBS ce local aussi prestigieux pour le déroulement de cette session inaugurale. Je tiens également à remercier Monsieur le secrétaire Perpétuel de l'Académie Hassan II des Sciences et Techniques, Monsieur le Président de l'Université Mohammed V Agdal et Monsieur le Doyen de la Faculté des Sciences ainsi que tous nos sponsors de cette conférence qui relèvent des institutions publiques et privées pour leur encouragement incessant.
Je tiens à remercier aussi Madame Maureen Ellis, présidente de l'IFBA pour avoir bien voulut accepter de partager avec nous ce moment important et je l'invite à plus de coopération avec l'AMBS. Je tiens à remercier également tous les participants venant des USA, de la Suisse, de l'Angleterre, de l'Italie, des Pays Bas et du Canada en plus de nos amis maghrébins de l'Algérie, de la Tunisie, de la Libye et de la Mauritanie.
Je tiens à remercier les membres du bureau de l'AMBS, particulièrement le comité d'organisation pour leurs efforts considérables pour la bonne organisation de cette manifestation.
Enfin, je n'oublierai guère de remercier le personnel de la FSR pour leur mobilisation dévouée pour l'organisation de notre conférence.
Je termine en nous souhaitons tous, une bonne et fructueuse conférence.
Merci


Cliquer ici pour voir la vidéo du discours

Conférence de Mme Maureen ELLIS: Executive Director International Federation of Biosafety Associations (IFBA)

Maureen ELLIS

« 2012 - The year of international biosafety advocacy »

Representatives from the global biosafety and biosecurity community participated in an international conference on Global Biosafety and Biosecurity February 2011 in Bangkok, Thailand. All participants voiced a strong and immediate need for increased recognition by National Ministries of Health, Agriculture and Security of biosafety and biosecurity as priority issues. Senior governmental support and funding is central to the effective and sustained implementation of national biosafety and biosecurity strategies and programs by biosafety associations worldwide. To this end, the IFBA and its member associations have declared 2012 as the Year of International Biosafety Advocacy whereby a series of key strategic activities will be carried out to further achieve these shared goals. Specific activities underway include:
- Identification of key events in 2012 attended by national ministries of public/animal health and key regional/international multilateral public/animal health organizations for IFBA and its member associations to attend/present on the priorities that must be placed on biosafety and biosecurity;
- Approaching WHO/OIE and other UN agencies to include IFBA on the agenda in their key meetings and/or in key publications/newsletters;
- Identification of internationally recognized champions in public/animal health to act as advocates for biosafety/biosecurity and provide opportunities for them to do so;
- Development of IFBA outreach and advocacy publications/materials that clearly communicate the health and related socio-economic impact of biosafety/biosecurity incidents and benefits of implementing best practices; and
- Development of IFBA outreach materials that clearly communicate the benefits and roles of national biosafety associations as a complement to government activities.
As part of this initiative, the IFBA's Biocontainment Engineering Working Group is collaborating with its members to develop risk-based approaches for affordable biocontainment facilities. The vision and scope for these new guidelines is not to lay out the requirements for a BSL2 or BSL3 laboratory as is done in existing guidelines, but rather to describe "how" these facilities should be planned and designed based on a biocontainment risk-assessment. Tools and resources for carrying out a biocontainment risk assessment are also under development. In addition, the BEWG mentors those new to the field of biocontainment engineering to build a cadre of qualified engineers who can design, construct, certify and operate high biocontainment facilities and equipment around the globe.


Cliquer ici pour voir la vidéo de la conférence

Galerie Photos de la session inaugurale

Cliquer ici pour accéder à la galerie

 

 

Réunion Préliminaire / Kickoff meeting - OUMLIL HOTEL | Session Inaugurale | Deuxième Session: Biosécurité et Bioéthique | Troisième Session: Biosûreté et Double Usage | Quatrième Session: Législations | Cinquième Session: Table Ronde |
La Déclaration de Rabat | Rapports de sessions | Clôture et Recommandations générales | Presse et réactions |
Dossier de presse